Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par le menu...

 

Accueil du blog

Il y a actuellement
2221
comptes-rendus de parties,
  personne(s) sur ce blog et


visiteurs uniques / jour depuis janvier 2002

---------------------------
Reportage
spiel-essen-logo.gif

---------------------------

  Mes créations ludiques

---------------------------

La Ludothèque par lettres :
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

La Ludothèque par notes :
20 - 19 - 18 - 17 - 16

La Ludothèque par sélections :
Top gros jeux
Top jeux intermédiaires
Top petits jeux
Top jeux abstraits
Top 2002 - Top 2003
Top 2004 - Top 2005
Top 2006 - Top 2007

Top 2008 - Top 2009
Top 2010 - Top 2011
Top 2012
Jeux primés en Allemagne
A-L - M-Z

 

Parties classées selon les participants
Le coin des garçons :
A...M -
N...S - T...Z
Le coin des filles :
A...Z


Jeux parents-enfants

Une sélection de jeux, conçus pour les enfants, mais où les parents prendront vraiment du plaisir à partager avec leurs bouts de choux (3-8 ans)

Autour du jeu :
Bibliographie
Partenaires
Recherches
Reportages
Twixt en ligne
Jeux traditionnels bretons

Vos centres d'intérêts

 

Réagir à un article ?

Réagir à un article ?

---------------------------

 

en test : http://lgimet.eklablog.com/

Recherche

Dernières parties

 

 

 

 

 

 

 

Celles de Juillet... http://cf.geekdo-images.com/images/pic201979_t.jpg 
 http://cf.geekdo-images.com/images/pic201979_t.jpg http://cf.geekdo-images.com/images/pic1354704_t.jpg
http://cf.geekdo-images.com/images/pic1054375_t.jpg
http://cf.geekdo-images.com/images/pic947044_t.jpg
 http://cf.geekdo-images.com/images/pic353544_t.jpg http://cf.geekdo-images.com/images/pic193766_t.jpg
 http://jeuxsoc.fr/h/hanab_01.jpg http://cf.geekdo-images.com/images/pic353544_t.jpg
  http://cf.geekdo-images.com/images/pic261890_t.jpg  http://cf.geekdo-images.com/images/pic1542342_t.jpg
http://jeuxsoc.fr/h/hanab_01.jpg   http://jeuxsoc.fr/h/hanab_01.jpg
 http://cf.geekdo-images.com/images/pic1176894_t.jpg http://cf.geekdo-images.com/images/pic199316_t.jpg
http://cf.geekdo-images.com/images/pic665651_t.jpg  http://jeuxsoc.fr/a/augus_01.jpg
 http://jeuxsoc.fr/a/augus_01.jpg http://cf.geekdo-images.com/images/pic1115193_t.jpg
 http://cf.geekdo-images.com/images/pic1384601_t.jpg http://cf.geekdo-images.com/images/pic1102456_t.jpg
 http://cf.geekdo-images.com/images/pic64435_t.jpg http://cf.geekdo-images.com/images/pic768024_t.jpg 
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 14:42

Une première partie de journée, dans l'après-midi, avec l'ouverture de ma boîte de Enigmagik et quelques petits défis joués en solo, une semaine après m'être procuré ma boîte auprès de l'auteur (très sympathique d'ailleurs) au Festival des Jeux de Villefranche sur Saône.
Une deuxième partie de journée, à partir de 17 heures, avec pas moins de deux jeux de Stefan Feld au programme ! Tout d'abord, Im Jahr des Drachen, ou l'Année du Dragon en bon français, auquel je n'avais pas encore joué et quel régal ce fut ! Puis, Strasbourg, qui ne se traduit pas mieux que ça en bon français, pour une seconde partie après celle, passionnante, jouée fin novembre. En plus, ce soir, on sera 5, d'où une tension encore décuplée...


ENIGMAGIK :

 

 

L'auteur du jeu, ici au Festival des Jeux de Villefranche, est clairement amoureux de son bébé qu'il présente avec délectation, essayant de titiller la fibre mathématico-artistique des promeneurs que ce jeu taquine... On est en présence d'un produit à mi-chemin entre le casse-tête en solo, le jeu de rapidité / défis à plusieurs et la recherche mathématique de pavage tous plus artistiques les uns que les autres...
 


La boîte renferme 4 sets de pièces de plastique translucide, lesquelles ont comme règle de construction de couvrir un panel d'angles de 15° en 15°. Ainsi, en les plaçant, on peut facilement, sans se prendre la tête, paver le plan petit à petit. C'est là que le plaisir est rencontré : on pose ses formes pour obtenir des effets colorés du plus bel effet... J'ai, moi-même, essayé de paver un disque plein (enfin, un polygone tendant vers le cercle) ! Difficile, mais passionnant...



Exemple de défi au niveau facile (il y a des défis faciles, moyens et difficiles) : je dois obtenir cette lettre C en utilisant au moins une pièce de chaque type inscrit en haut de la carte. Je ne sais pas combien de pièces seront requises et si je devrais en prendre d'autres types que ceux prédéfinis...


Après quelques minutes de recherche et de tatonnement, je réussis à reproduire la dite-figure, laquelle est correcte comme en attestent les angles qui se succèdent autour du C. Cette carte me rapporterait 7 points (notés en bas à droite) si l'on jouait à plusieurs...


Petit exemple de niveau moyen avec le placement de pièces pour obtenir une lettre L. Dans ce défi, on dispose de la liste précise des pièces à utiliser, d'un plan de jeu bornant la zone de pose et de deux pré-positionnements à intégrer. Comme je ne sais pas à quoi doit ressembler le L (contrairement au C précédent), ce défi, qui m'apparaissait plus simple, se révèle nettement plus ardu...


Et voici ce que j'obtiens après quelques minutes : un L sans aucun doute, mais est-ce vraiment la solution attendue par l'auteur ? En tout cas, ce petit défi fut vraiment sympathique...

Bilan synthétique :

On a aimé
- Le côté jeu avec règles mais surtout prétexte à un amusement en solo, tranquille, avec un joli matériel très agréable à manipuler,
- La règle mathématique d'obtention des pièces (+15°) ce qui génère un jeu très pur,
- Les possibilités artistiques que ce jeu propose,
- Les applications qui peuvent en être faites à l'école dans le cadre de la représentation spatiale et mathématique des figures géométriques.

 

On a moins aimé
- Les difficultés pour placer exactement les pièces bord à bord, sans qu'aucun écart ne se fasse, lequel pourrait induire en erreur dans le cadre de créations géométriques complexes.

 

Scores de la partie :

 

Ludo le gars (vert) : deux défis réalisés / deux essayés


Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20


Durée de la partie : 30 minutes

 

 

Renseignements complémentaires... 

Pour vous procurer ce jeu difficilement trouvable : Le site de l'éditeur

Pour visualiser des vidéos sur la règle du jeu : 6 vidéos

Pour visualiser des réalisations artistiques : quelques réalisations

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

IM JAHR DES DRACHEN :

 

 

Le dernier jeu Alea non essayé dans ma ludothèque était ce Im Jahr des Drachen, et pourtant ce n'est pas le dernier de la série : en fait, après avoir joué au n°14 (Châteaux de Bourgogne), au n°13 (Macao), je termine ma Feldomania avec le n°12... A ce que j'en ai lu, ce serait l'un des plus simples mais aussi l'un des plus méchants ! Tant mieux, on est là pour ça...
 


Le plateau est sommaire. Oui, on ne peut pas dire autre chose, avec ses deux pistes de scores (l'exterieure de prestige et l'intérieure de personnages) et ses zones pour poser telle ou telle pile de tuiles. Heureusement qu'avec les composants du jeu, tout cela se colore à merveille et devient hyper lisible ! Ici, on peut voir en bas la file des 12 événements qui nous attendent lors des 12 tours de jeu...



Le jeu se joue en 12 tours, chacun d'eux se découpant en 4 phases : choix d'une carte d'action (réalisée par les 5 joueurs avec leur dragon), recrutement d'un personnage (via la défausse d'une carte de sa main), résolution de l'événement (en général négatif, mais aucun souci aux deux premiers tours) et évaluation de la puissance de chacun (1 PV par palais + 1PV par dragon représenté sur ses tuiles de privilèges et de courtisanes)...


Dès l'entame, on voit bien qu'on va avoir affaire à un jeu redoutablement vicieux, dans lequel on va se battre contre lui afin de ne pas trop subir les événements. On est sans cesse en train d'essayer d'adapter sa stratégie, pour glaner des points par ci des points là, tout en faisant au mieux pour anticiper les dangereux événements à venir. Et, évidemment, les places les plus intéressantes sont les plus chères et les plus disputées...


En début de deuxième tour, je choisis l'action de collecte des impôts, afin de profiter de mes deux collecteurs d'impôts présents dans mes palais et empocher ainsi 8 yuans. A noter qu'au premier tour, j'ai choisi d'acheter une petite tuile de privilège, laquelle me garantit d'ores et déjà 12 PV (1 par tour de jeu)...


Une fois les deux premiers tours passés, les choses sérieuses vont vraiment commencer avec les événements proprement dits. On ne peut pas ne pas remarquer les deux tuiles successives de Feux d'artifice, lesquelles offriront 6 PV et 3 PV aux joueurs possédant le plus de fusées. A ce petit jeu, c'est clairement Tristan et Fabrice qui se distinguent...


Ayant fait l'impasse sur les Feux d'artifice, j'ai pu me concentrer sur les tours à venir, avec un érudit âgé (gain de 3 PV + 1 PV dès que je choisis l'action correspondante en phase 1). L'idée est d'avoir cette action à disposition au cas où je ne trouve rien de mieux à faire (soupape de sécurité)...


Petite vue générale, alors que l'on voit que Tristan caracole en tête (avec déjà 6 PV acquis grâce aux fusées). De mon côté, avec une deuxième tuile de privilège, je sais que ma collecte par tour est plutôt correcte : 5 PV (3 de palais + 2 de tuiles) pour le moment...


On se bat sur les actions de la phase 1 (cartes au centre avec des dragons dessus) : si au moins un dragon adverse est présent, il faut payer 3 yuans pour faire aussi l'action. Mais, me direz-vous, dans quel ordre s'y place-t-on ? Et bien, tout simplement dans l'ordre de la piste de personnages, sur laquelle on progresse surtout en fonction des personnages recrutés par la suite (valeur inscrite en bas des tuiles). Mais le dilemme est terrible : vaut-il mieux prendre un personnage jeune qui nous fait progresser peu mais qui rapportera plus lors de la phase d'actions, ou un personnage vieux qui nous fait progresser beaucoup mais qui sera moins rentable ?


Je possède à présent 4 palais de taille 2, complets en nombre de personnages (1 par niveau de palais) et je devrai me défausser d'un personnage au début du tour suivant si je ne parviens pas à construire... Encore des dilemmes : agrandir ses palais ? faire l'impasse dessus et accepter la perte d'un personnage pour pouvoir faire une autre action ? On cogite, on soupèse, on évalue... On se fait plaisir !


Le 6ème tour étant terminé, nous en sommes donc à mi-partie et force est de reconnaître que le jeu nous plaît beaucoup. Les scores s'étirent sur la piste de prestige (13 points d'écart entre le 1er et le dernier) et un inquiétant trou s'est creusé aussi sur la piste des personnages (Jean-Luc, Fabrice et Françoise sont placés à 5 cases de Tristan et à 8 de moi). Cela va être dur de revenir dans la course de l'ordre du tour...


Première invasion des mongols et je me vois contraint de défausser un personnage (avec 1 casque, nous sommes 4 joueurs sur 5 à devoir le faire, sauf Tristan !) et j'opte pour l'un de mes collecteurs d'impôts. En effet, j'ai trop besoin des autres, et notamment de mes paysans (pour le riz à récolter au tour suivant), pour pouvoir faire un autre choix...


Evidemment, un regroupement quasi-général a lieu sur la carte d'action de récolte de riz, à l'excpetion notable de Françoise qui avait anticipé cette situation et qui peut déjà penser à la suite. Bien joué...


Hop, avec 4 sacs de riz produits, je peux nourrir tous mes palais (défausse des jetons). Mais il va falloir rapidement reconstituer son stock car la sécheresse suivante arrive au tour t+2 !


Tristan et Jean-Luc se creusent les méninges, ah ça oui !
Au premier plan, on voit que j'ai deux pièces de monnaie en tout et pour tout. Je me suis fait à l'idée de ne pas payer l'empereur en totalité (je devrais donc donc licencier deux personnages). Pourquoi pas...


Je défausse donc un artisan et un moine dans mes palais n°2 et n°3. Tout se tient, car je sais que, par la suite, je devrais gérer correctement les événements et j'ai 7 points d'avance au score à présent.... Mais c'est là, précisément, que je perds les pédales et que je commets une erreur, une seule, mais absolument fatale !!!


Ne disposant plus d'argent, je ne peux pas payer les 3 yuans requis pour me placer sur l'action de récolte de riz ! Du coup, je vais perdre 4 personnages (un par palais) ! Histoire de continuer ma course en avant, j'opte pour l'action qui me rapporte 4 PV avec mes livres, mais c'est vraiment hyper frustrant...


Et voilà le massacre... Ce qui ne va pas s'arranger, puisque mes palais inhabités vont progressivement tomber en ruines... Tout mon empire va s'effondrer comme un château de cartes, balayé par des événements que j'avais anticipés mais victime d'une erreur irrattrapable...


Malgré mon avance au score, je sais déjà que j'ai perdu la partie, l'invasion mongole et l'épidémie finale ruinant mes derniers espoirs de grandeur ...


La zone de Tristan une fois la partie terminée, avec pour lui aussi une certaine tendance à l'effondrement final...


La zone de Jean-Luc, avec une certaine robustesse et pas mal de points liés aux moines...


La zone de Fabrice, superbe, avec 5 palais et des moines qu'il va bien bonifier...


La zone finale de Françoise, là aussi très réussie, avec 6 palais au total et des moins lucratifs !


Ma zone finale, à pleurer, ne comportant plus que 2 personnages et 3 palais (l'un d'eux tenant on ne sait comment)...


Je possédais encore 15 points d'avance sur Tristan et Fabrice, 20 sur Jean-Luc et 22 sur Françoise, avant le fatidique décompte final...

Bilan synthétique :

On a aimé
- L'immense frustration que ce jeu génère : j'ai adoré couiner de la sorte et subir le poids de mon erreur fatale (jouissif, même si ça fait mal),
- Le fait de se battre contre le jeu, mieux que ses adversaires, tout en essaynt de les gêner le plus possible,
- Le matériel proposé, lisible et sans faute de goût,
- La double piste de progression, avec des côtés tellement vicieux (avantages et inconvénients des jeunes et des vieux) que j'en applaudis des deux mains !
- L'impression qu'il y a moult stratégies à découvrir et que ce jeu ferait donc bien de ressortir souvent sur ma table !

 

On a moins aimé
- Les approximations dans la traduction des règles que j'avais récupérée sur le net : pour les invasions mongoles, "on avance" sur la piste et non "on recule" :-(

 

Scores de la partie :

    

 

  Piste Personnages Moines Yuans Total
Tristan (jaune)
66 6 0 4 76
Jean-Luc (bleu) 61 12 9 0 82
Fabrice (rouge) 66 16 9 1 92
Françoise (violet) 59 20 9 3 91
Ludo le gars (vert)
81 4 0 0 85

 

Note du jeu (sur cette partie) : 17 / 20


Durée de la partie : 2 heures 30 minutes

 

 

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


STRASBOURG :

 

 

Strasbourg avait été particulièrement séduisant à 3 joueurs et je n'avais aucun doute qu'il se révèle encore meilleur à plus. Bingo : on a vraiment passé un super moment sur ce jeu, lequel requiert de faire des paris, plus ou moins risqués, en essayant d'atteindre ses cartes d'objectifs et, surtout, sans se montrer trop gourmand à 5 joueurs...
 


5 tours de jeu, découpés en 9 phases, dont les 7 premières imposent une enchère. Je rappelle que l'on dispose d'un deck de 24 cartes, lesquelles devront couvrir toute la partie, ce qui donne une moyenne d'un petit 5 cartes par tour. Mais, avec la subtile possibilité de récupérer une carte quand on ne réalise aucune action malgré une mise, on en a en fait plus et même, peut-être, beaucoup plus...



Au départ, je pioche ces 5 cartes d'objectifs, charge à moi d'en conserver le nombre de mon choix, les autres étant défaussées. Ce qui est intéressant à 5 joueurs, c'est que toutes les cartes objectifs sont distribuées ce qui, du coup, garantit que toute carte peut vraiment faire partie du jeu... Je conserve 3 cartes (avoir un pion à côté de 4 édifices différents pour 8 points, avoir 3 pions autour d'un même édifice pour 10 points et avoir 3 pions dans les quartiers de la guilde des cordonniers pour 5 points). Je m'apercevrai, plus tard, que ce dernier objectif est particulièrement délicat puisqu'il n'y a que 3 phases de mise sur la guilde en question et qu'il ne faut donc pas se louper...


Le couple de joueurs qui était venu au Festival des Jeux de Villefranche la semaine passée nous a rejoint en cette soirée. Cool ! A noter que Yohann, assez rapidement, montre clairement qu'il ne plaisante pas quand il joue : il gêne les autres au maximum et repère très vite ce qu'on voulait faire sur le plateau (je l'apprendrai à mes dépens, lorsqu'il viendra ajouter un pion à sa couleur dans un quartier jaune juste à côté d'un emplacement où j'escomptais bien mettre un édifice (j'étais noble) puisque j'allais avoir 3 pions autour (pour réussir mon fameux objectif de valeur 10)...


Première mise de la partie qui me permet de remporter la place de noble au Conseil Municipal avec un total de 7 de joué. Fabrice, en orange, est deuxième et représente le clergé (il le fera de bout en bout de la partie, ou presque, plaçant ainsi moult chapelles).


Petite vue en fin de premier tour de jeu : peu de changement au score surtout, mais je note aussi l'absence de pions noirs en ville et au Conseil Municipal... Julie aurait-elle loupé un truc ? ;-)))


Bonne tension, palpable, avec un jeu qui séduit l'ensemble de la tablée...


Je vends ces trois marchandises pour un gain, très utile, de 12 deniers.


Fin du deuxième tour de jeu...


Nous allons attaquer le 3ème tour et on est précisément au moment où je vise de remporter la mise sur la guilde des charcutiers et des boulangers , en plus de la noblesse, afin de réussir mon objectif de 10 PV. On sait déjà que je me raterai, la faute à un Yohann particulièrement rusé...


Julie enclenche le pilotage automatique du cerveau, elle qui nous dira après la partie qu'elle n'avait vraiment qu'un seul objectif : placer la tuile édifice de 2PV pour réussir son objectif (avec 2 pions noirs autour). Cet édifice étant le dernier de la partie, ça la gène et elle n'y parvient pas...


Fin de troisième tour de jeu et je commence à être assez satisfait de mes nombreux placements sur la ville, même si j'ai échoué dans mon objectif de 10 PV (j'y ai placé quand même l'édifice de valeur 5 PV, sachant très bien que j'offrais 10 PV à Yohann, mais je les prenais aussi)...


Fin du quatrième tour de jeu et il n'en reste donc plus qu'un. avec la pose systématique d'un pion autour d'une case édifice différent, même vide, je me garantis de réussir mon objectif de valeur 8 PV et je n'ai même plus besoin de me battre sur la noblesse...


Voici l'ordre des phases sur lesquelles on va se battre. Pour moi, ce sera guilde des cordonniers (pour acquérir une tuile de marchandise éventuellement), vente (hyper important pour avoir des deniers), puis guilde des charcutiers (pour placer un pion autour d'un édifice de 6 ou 4 PV), puis guilde des armuriers (pour ajouter encore un pion dans la ville, en espérant que Julie mette son édifice juste à côté)...


Mes lots finaux sont : une carte de valeur 3 pour la guilde des cordonniers, puis deux cartes de valeur 4+5 pour vendre (c'est gâché ça, seul Fabrice ayant retourné une carte et seulement de valeur 3 !), puis deux cartes de valeur 6+6 pour le jambon (incroyable : je suis 2ème avec cette mise mais je peux me placer autour de l'édifice de valeur 6 PV, Françoise préférant placer son pion sur une case du bord de la ville pour réussir un de ses objectifs), et enfin une carte de valeur 2, laquelle me permet d'ajouter un pion dans le quartier bleu. Si j'avais optimisé, je ne l'aurais pas jouée là et je l'aurais gardée pour la phase de chef des marchands car j'aurais été tout seul et donc au Conseil Municipal...


Fin de cinquième tour de jeu et la partie s'achève donc sur une frustration quasi générale autour des cartes d'objectifs : certains en avaient gardé 4 et n'en ont réussi qu'une, en tout cas il est clair qu'il faut savoir rester mesuré sur ses choix pour ne pas perdre plus que ce que l'on gagne avec ceux que l'on réussit...


La ville de Strasbourg de plus près une fois la partie achevée : 5 pions noirs, 8 jaunes, 8 bleus, 6 oranges et 9 verts. Certes je ne suis pas très près des chapelles mais je compense clairement par une présence très forte autour des édifices, véritables machines à points du jeu !


Je ne réussis qu'un seul objectif, de 8 PV, et perds donc 2 fois 3 PV pour avoir échoué les deux autres. Bilan : un gain de 2 PV, ce qui est assez pitoyable quand même, au vu de l'investissement mental pour parvenir à glaner des points sur cet axe...

Bilan synthétique :

On a aimé
- L'évidence du jeu et sa simplicité faussement chaotique, un peu à la Justinian (les deux jeux créent un peu la même ambiance et nécessitent le même type de choix),
- La connaissance des cartes objectifs du jeu : on sait que si un joueur joue beaucoup sur les bords, il doit en avoir l'objectif, etc... ce qui fait qu'on peut jouer pour contrer !
- La finesse et l'élégance du mécanisme de mise, couplé à la possiblité de reprendre une carte si non utilisée. Je demande à tester, même, si on joue systématiquement 7 cartes par tour, pour miser à toutes les phases, ne s'en sortirait-on pas par le jeu de la reprise de cartes justement ?

 

On a moins aimé
- ?

 

Scores de la partie :

    

 

  Piste Personnages Chapelles Edifices Privilèges Objectifs Total
Julie (noir)
6 5 0 9 1 3-3-3 18
Yohann (jaune)
9 8 3 18 0 -3-3-3 29
Françoise (bleu)
7 8 5 8 0 3+6+4-3 38
Fabrice (orange)
10 6 7 12 1 5-3-3-3 32
Ludo le gars (vert)
6 9 1 28 0 8-3-3 46

 

Note du jeu (sur cette partie) : 17 / 20


Durée de la partie : 2 heures 15 minutes

 

 

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Partager cet article

Repost 0
Published by Ludo le gars - dans En direct des parties
commenter cet article

commentaires

LOPEZ 01/02/2012 10:29


merci pour la présentation du jeu Enigmagik, Pas mal, Courage pour la lettre "L" l'image ne touche pas les 4 cotés, je sais que tu sais; elle est pas trop dure a faire, et est sthétique

deepdelver 30/01/2012 09:49


L'année du dragon est en effet très bon et particulièrement vicelard, tu t'en es rendu compte. Et ce, quelle que soit la configuration.


Pour faire mon petit correcteur, il y a eu une erreur lors de la mise en place des événements : deux événements de même type (hormis la paix) ne peuvent avoir lieu consécutivement; il fallait
donc décaler le deuxième feu d'artifice.


Et si tu va à Cannes, il se peut que l'on se croise.

Ludo le gars 30/01/2012 22:32



Ah ça c'est fort : je l'avions point vu dans la règle que j'avais récupérée. C'est une bonne chose à vrai dire : on avait trouvé ça facile etdommage (on peut défausser pépère ses tuiles
artificiers par la suite).


On y a rejoué avant-hier et, ouf, on n'a pas eu le souci (par chance) !


 



David 30/01/2012 09:05


Un sublime Feld en effet que cette année du dragon ! Et une grosse envie de refaire une partie à la lecture du Compte rendu !


et bravo pour ce chouette blog dont je suis un lecteur (assez silencieux ) mais aussi assidu 


 

Ludo le gars 30/01/2012 22:31



Merci



Toph 29/01/2012 19:13


L'année du dragon est pour moi de très loin le meilleur Feld. Content de te le voir découvrir ... C'est étonnant que ce jeu ne soit pas mieux côté !


C'est vrai qu'il est exigeant et les débutants n'ont quasi aucune chance de bien figurer face à des joueurs qui connaissent le jeu. Deux grandes stratégies se dégagent :


1- faire la course en tête et acheter un double privilège d'entrée ... mais il faut rester en tête au risque de manquer de ressources


2- faire l'inverse, mais vraiment l'inverse, ne prendre que des expérimentés ... nécessite bien sur d'avoir au minimum deux collecteurs d'impôt dès le tour 1


La 1- est bien plus facile à jouer et je la conseille en général aux gens qui découvrent.


La 2- est plus puissante mais nécessite une bonne connaissance du jeu


En général, sauf tirage de tuile particulier, dans mon clud le vainqueur gagne avec 100-105 points.


 

Ludo le gars 29/01/2012 21:13



Merci de ce commentaire très instructif !


En tout cas, et pour y avoir rejoué hier soir, je pense que l'ordre des tuiles est vraiment source de renouvellement des parties, avec selon le cas, des parties "faciles" et d'autres hyper hardos
!


 



Le Refuseur 29/01/2012 18:45


J'ai découvert L'année du dragon mardi dernier, et ma partie ressemble étrangement à la tienne : en tête jusqu'à une famine fatale, là aussi parce que je n'avais que 2 pièces pour payer mes sacs
de riz...


Bon moi je m'en suis tellement pas remis que j'ai fini dernier. Mais j'ai beaucoup aimé aussi ce jeu (nettement plus que Notre Dame par exemple), avec ses évènements dont l'ordre d'arrivée
variable doit bien changer la physionomie des parties.

Ludo le gars 29/01/2012 21:12



Un jeu auquel j'ai pris beaucoup de plaisir à jouer mlagré mon hallucinant effondrement final...