Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Par le menu...

 

Accueil du blog

Il y a actuellement
2221
comptes-rendus de parties,
  personne(s) sur ce blog et


visiteurs uniques / jour depuis janvier 2002

---------------------------
Reportage
spiel-essen-logo.gif

---------------------------

  Mes créations ludiques

---------------------------

La Ludothèque par lettres :
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

La Ludothèque par notes :
20 - 19 - 18 - 17 - 16

La Ludothèque par sélections :
Top gros jeux
Top jeux intermédiaires
Top petits jeux
Top jeux abstraits
Top 2002 - Top 2003
Top 2004 - Top 2005
Top 2006 - Top 2007

Top 2008 - Top 2009
Top 2010 - Top 2011
Top 2012
Jeux primés en Allemagne
A-L - M-Z

 

Parties classées selon les participants
Le coin des garçons :
A...M -
N...S - T...Z
Le coin des filles :
A...Z


Jeux parents-enfants

Une sélection de jeux, conçus pour les enfants, mais où les parents prendront vraiment du plaisir à partager avec leurs bouts de choux (3-8 ans)

Autour du jeu :
Bibliographie
Partenaires
Recherches
Reportages
Twixt en ligne
Jeux traditionnels bretons

Vos centres d'intérêts

 

Réagir à un article ?

Réagir à un article ?

---------------------------

 

en test : http://lgimet.eklablog.com/

Recherche

Dernières parties

 

 

 

 

 

 

 

Celles de Juillet... http://cf.geekdo-images.com/images/pic201979_t.jpg 
 http://cf.geekdo-images.com/images/pic201979_t.jpg http://cf.geekdo-images.com/images/pic1354704_t.jpg
http://cf.geekdo-images.com/images/pic1054375_t.jpg
http://cf.geekdo-images.com/images/pic947044_t.jpg
 http://cf.geekdo-images.com/images/pic353544_t.jpg http://cf.geekdo-images.com/images/pic193766_t.jpg
 http://jeuxsoc.fr/h/hanab_01.jpg http://cf.geekdo-images.com/images/pic353544_t.jpg
  http://cf.geekdo-images.com/images/pic261890_t.jpg  http://cf.geekdo-images.com/images/pic1542342_t.jpg
http://jeuxsoc.fr/h/hanab_01.jpg   http://jeuxsoc.fr/h/hanab_01.jpg
 http://cf.geekdo-images.com/images/pic1176894_t.jpg http://cf.geekdo-images.com/images/pic199316_t.jpg
http://cf.geekdo-images.com/images/pic665651_t.jpg  http://jeuxsoc.fr/a/augus_01.jpg
 http://jeuxsoc.fr/a/augus_01.jpg http://cf.geekdo-images.com/images/pic1115193_t.jpg
 http://cf.geekdo-images.com/images/pic1384601_t.jpg http://cf.geekdo-images.com/images/pic1102456_t.jpg
 http://cf.geekdo-images.com/images/pic64435_t.jpg http://cf.geekdo-images.com/images/pic768024_t.jpg 
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 10:40

Forcément, dès le lendemain, Durch die Wüste est repratiqué par Tristan et moi-même, tant il avait aimé la partie de la veille...

 

DURCH DIE WÜSTE :

 

Les chameaux n'attendent plus que de rejoindre nos caravanes... 
 


Nous avons positionné nos cavaliers, les orange pour Tristan, les verts pour moi...



Tristan a posé un chameau blanc et j'ai posé deux chameaux : un violet et un blanc...


Il dit qu'il ne commettra pas les mêmes erreurs que la veille, mais il aura toujours du mal à se créer de grandes zones... 


La bagarre fait rage en bas à gauche, alors que je suis plutôt à l'aise en haut à droite et que tout reste à faire en bas à droite...    


Ca, ça va rapporter pas mal... 


La partie approche de son terme...    


La partie est terminée et on s'est à nouveau régalés... 

Bilan synthétique :

On a aimé
- La très bonne jouabilité à deux joueurs,
- La rapidité des parties, invitant à y revenir très vite !

 

On a moins aimé
- Le temps d'installation un peu démesuré par rapport à la durée des parties : du coup, il vaut mieux laisser le jeu sorti.

 

 

Scores de la partie :

    

 

  Eau Oasis Caravanes Zones Total
Tristan (orange) 28 15 20 16 79
Ludo le gars (vert)
31 25 30 42 128

 

Note du jeu (sur cette partie) : 17 / 20


Durée de la partie : 30 minutes

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Repost 0
Published by Ludo le gars - dans En direct des parties
commenter cet article
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 10:30

Et un grand classique présenté à Tristan aujourd'hui, et un ! En effet, alors qu'on y a joué 1000 fois dans le passé, jamais mon gone n'avait eu le privilège de jouer à Durch die Wüste d'Herr Knizia. C'est chose faite ce soir, et, malgré l'évidente et prévisible défaite, il m'a dit avoir trouvé le jeu génial et n'avoir qu'une envie : recommencer !

 

DURCH DIE WÜSTE :

 

La vieille boîte Kosmos, de 1998, a déjà bien vécue. Il faut dire que ce jeu est celui qui est le plus sorti par chez nous pour faire découvrir le jeu moderne, en dehors de Carcassonne... 
 


A deux joueurs, nous jouons sur la partie réduite du plateau, en sachant que Tristan joue les cavaliers orange et moi les verts. A noter que nous corrigeons une erreur de règle que nous faisions depuis toujours : nous mettons dans le stock de chameaux ceux que l'on avait toujours laissés sous les cavaliers des couleurs inutilisées ! Du coup, aujourd'hui, cela nous a rajouté deux chameaux de chaque couleur...



Après quelques tours, entamés par Tristan, on voit que je commence à m'approprier, doucement, une sacrée belle zone en bas à droite, avec ma caravane rose...


Tristan trouve le jeu génial, car hyper fluide, hyper tendu et hyper rapide. Je l'ai rarement vu aussi enthousiaste sur un jeu, surtout en se faisant laminer... 


Ca, ça va rapporter mes amis...    


La partie ne va pas tarder à toucher à son terme et on aura passé un très bon moment initiatique... 


La configuration finale de cette partie, qui en appellera beaucoup d'autres je pense...

Bilan synthétique :

On a aimé
- La très grande rapidité de la partie et son côté très incisif,
- L'obligation de bien répartir ses forces au départ pour pouvoir aller de partout sans laisser de zones trop lucratives à l'adversaire,
- Un peu comme au Go, accepter de partager l'espace et de ne pas pouvoir tout prendre pour soi,
- La lecture globale du jeu qu'il faut avoir tout au long de la partie pour détecter les coups urgents et ceux qui le sont moins, tout en bluffant un peu parfois !

 

On a moins aimé
  - Le placement initial tellement fondamental que les débutants ont bien peu de chance, surtout à deux joueurs, face à des personnes expérimentées.

 

 

Scores de la partie :

    

 

  Eau Oasis Caravanes Zones Total
Tristan (orange) 30 40 20 17 107
Ludo le gars (vert)
37 30 30 38 135

 

Note du jeu (sur cette partie) : 17 / 20


Durée de la partie : 30 minutes

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Repost 0
Published by Ludo le gars - dans En direct des parties
commenter cet article
12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 20:07

Et encore un jeu de Feld joué durant ce mois de juillet ! Au programme, Trajan, une bonne vieille valeur sûre sortie pour Essen 2011 et qui demeure un must have... Puis, en soirée, dans la tente avec mon gone, une partie de Docker, un jeu Jactalea qui m'intéressait par son système et son matériel, mais au final un jeu qui nous aura beaucoup déplu...


TRAJAN :

 

 

La grosse boîte bleu pétrole de Trajan trône fièrement sur notre table ludique avec une bien belle partie qui se profile...  
 


Petite vue des éléments de construction de cette partie, avec quelques zones bien alléchantes (les tuiles se touchent toutes par exemple)...



Mise en place de mon plateau individuel, avec une tuile Trajan +2 (autant la prendre tôt), une autre remplaçant la religion pour satisfaire le peuple et une dernière pour ajouter un légionnaire...



Le plateau de Tristan, avec ses trois tuiles Trajan choisies : 9PV (il se battra comme un malade pour en faire un maximum aujourd'hui !), une de +2 et une de remplacement de la religion. Quel copieur quand même...    


Je réussis très rapidement à faire ma tuile +2, laquelle est placée en-dessous de l'action bonus de tuiles Trajan, où j'ai déjà ajouté une action tuile Trajan prise au forum... Tout calculé le gars... 


L'égrénage de cylindres est toujours un régal...


Plus qu'une tuile Trajan et j'aurai une tuile en face de chaque écuelle ! Pour info, j'y parviendrai 2 fois dans la partie...


Quel jeu !


Nous atteignons la fin de première année et j'ai enfin mes 6 tuiles Trajan d'installées, avec déjà 5 autres réalisées...    


Fin de première année...


Et mon plateau en fin de deuxième année...


Fin de deuxième année...


Tristan empoche PV sur PV, avec déjà 54 PV glanés grâce à des tuiles Trajan... 


  Tristan continue de scorer, scorer, scorer, mais mon marqueur de score revient sur lui...    


Fin de troisième année... 


Et mon plateau au même moment...  


Je pense que Tristan aura du mal à se remettre de ma main-mise sur la zone de construction... 


Je pose 3 paires différentes et empoche 15 PV supplémentraires...  


Tristan se rend compte qu'il a trop joué les 9PV quand même et qu'il a négligé trop d'autres axes de jeu... 


Fin de partie, avant le décompte final... 


Le plateau de Tristan, une fois la partie achevée, avec 9 tuiles Trajan (dont 8 de 9PV, mais j'ai fait la 9ème !)... 


Mon plateau, avec 13 tuiles Trajan... 

Bilan synthétique :

On a aimé
- La non-prise de tête possible sur ce jeu, alors que tout laisse à croire que c'est le contraire ! J'adore ce côté feldien...
- Le look des composants, magnifique,
- Les multiples manières de jouer : à fond sur les PV, sur les bateaux, sur les constructions, sur les tuiles Trajan, ou en combinant plusieurs de ces axes...

 

On a moins aimé
- Le relatif manque de tension à 2 joueurs, notamment sur la zone militaire.

 

Scores de la partie :

 

  fin T1 fin T2 fin T3 fin T4 Cartes Camps Tuiles bonus Tuiles const. Total
Tristan (bleu) 34 62 89 101 1 1 22 0 125
Ludo le gars (vert)
21 34 78 115 2 6 13 10 146

 

Note du jeu (sur cette partie) : 17 / 20


Durée de la partie : 1 heure 45 minutes

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DOCKER :

 

Sous la tente, il y a des quais qui attendent... Le but du jeu est de positionner ses containers (jaunes et blancs pour Tristan, rouges et verts pour moi) et, surtout, de toujours pouvoir les déplacer. Le premier qui ne peut pas en déplacer à son tour a perdu ! L'autre a gagné, donc... 
 


Après deux tours de jeu, nos positionnements sont symétriques ! Pour ce faire, on jette un dé et on doit faire avancer un container d'un nombre de "cases" égal précisément à la valeur du dé. Une "case" c'est soit un carré au sol, soit un étage à monter, soit un décalage d'un cran "en l'air"...



  Petite vue de la zone de construction au démarrage...



  Il nous reste un cube dehors chacun...      


  Plus la partie avance, plus les constructions s'élèvent et on alterne entre redescendre et remonter... Guère passionnant...    


  Ca y est, la partie que l'on croyait interminable est terminée, suite à ce 1 jeté par Tristan...  

Bilan synthétique :

On a aimé
- Le matériel,
- L'idée de départ...

 

On a moins aimé
- Le manque de passion que suscite ce jeu,
- Le hasard du dé, étonnant dans un jeu que l'on attendait vraiment cérébral,
- L'impression que la partie peut s'éterniser.

 

Scores de la partie :

Tristan (blanc + jaune) : défaite
Ludo le gars (vert + rouge) : victoire 

Note du jeu (sur cette partie) :   :-(


Durée de la partie : 30 minutes

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Repost 0
Published by Ludo le gars - dans En direct des parties
commenter cet article
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 14:08

Petite partie de découverte d'un jeu de Kiesling & Kramer, sorti chez Alea en 2011, et dont j'avais lu qu'il valait mieux y jouer à deux qu'à plus pour des raisons de déroulement assez chaotique. Ce jeu, Artus et les chevaliers de la table ronde, a des airs de Verflixxt des mêmes auteurs, à savoir qu'il faut jongler entre les points positifs et négatifs qu'on peut recueillir au fur et à mesure de la partie...

ARTUS ET LES CHEVALIERS DE LA TABLE RONDE :


  Une petite boîte Alea, c'est toujours un petit événement, quelle que soit la qualité du jeu. Avec celui-ci, qui n'a pas toujours très bonne presse sur internet, je sais bien qu'on ne devrait pas tomber sous un charme irrépressible, mais bon, il faudra voir...   


  Au centre du plateau, la table ronde (enfin, le banquet avec son cochon de lait disons plutôt). Tout autour, attablés, les 3 princes (avec un anneau d'or), le roi (avec 3 anneaux d'or) et nos 5 chevaliers chacun (Tristan les noirs, moi-même les bleus). Le but sera d'être le plus souvent possible assis à la droite du roi, le plus près possible de lui, sachant qu'avec nos cartes, on pourra déplacer nos chevaliers, les princes, le roi ou même tenter de faire couronner un prince à la place du roi !



  Petit exemple de déplacement, de deux de mes chevaliers, au premier tour : je joue une carte 2-5 pour en bouger un de 2 à 5 cases en sens horaire (et scorer la valeur du siège de départ de mon chevalier), puis une deuxième de valeur 7-9 pour faire de même...   


  Tristan procède à peu près de même, mais il réussit avant moi à jouer une carte de score. Ces fameuses cartes, disponibles également dans nos pioches respectives, sont bien vicieuses à jouer, puisqu'elles peuvent permettre de marquer des points, mais elles risquent surtout de nous en faire perdre...   


  Fin de premier tour de jeu, sur les 11 que comportera cette partie jouée en mode avancée (avec les cartes de score et 2 cartes jouées par tour), et on voit que Tristan et moi totalisons le même score...   


  Je joue une carte de score qui me permet de marquer en positif tous mes chevaliers présents sur des sièges rouges et en négatif ceux qui sont assis sur des sièges verts. L'inverse, quoi !   


  Carte de score jouée à présent par Tristan, laquelle lui permet de marquer les points de deux chevaliers présents sur le tapis. Celui-ci ne comporte que 6 sièges, ce qui rend l'objectif délicat. Il marque 0 PV car ses deux chevaliers sont sur des cases 0, mais c'est peut-être un moindre mal (on perd 25PV si on ne parvient pas à être dans la situation requise par la carte !)...    


  Le jeu fait un peu mal à la tête, pour oprimiser ses tours de jeu et jouer ses cartes de score, et, pourtan, on ne peut pas réfléchir pendant le tour des autres, tant le positionnement peut évoluer sur le plateau. C'est donc un jeu d'opportunisme pur, mais pour lequel on est censé devoir planifier (paradoxe...) puisqu'on pioche dans la pioche de son choix...


  Changement de roi, avec la pose de deux anneaux supplémentaires sur un prince, par Tristan, et bonjour le chaos et l'imprévisible qui en ressort, puisque la table est tournée pour placer le nouveau roi en face du siège avec la couronne...   


  La fin de partie survient et on s'amuse à voir que nous sommes tous très près du roi, enfin de celui qui l'est actuellement, tant les changements ont été nombreux durant les derniers tours ! Tristan l'emporte, lui qui a mené toute la partie ou presque, mais le jeu ne restera pas dans les annales chez nous...   

Bilan synthétique :

On a aimé
- Les cartes de score obligeant à positionner ses chevaliers dans des situations souvent paradoxales, avec des malus hallucinants en cas d'échec,
- La table qui tourne, avec un chaos qui paraissait bien sympa à la lecture de la règle (changement de roi),
- Le jeu à deux joueurs, la moins chaotique des configurations possibles...

On a moins aimé
- Le chaos délirant, forcément exacerbé à plus de deux joueurs mais déjà trop présent à deux,
- La réflexion requise à son tour et l'impossibilité d'anticiper vraiment, vu les changements de situation possible, surtout qu'on doit faire des choix de pioche : autre paradoxe désagréable à mon goût,
- Le look des composants, austère, notamment les cartes.

Scores de la partie :

Tristan (noir) : 117
Ludo le gars (bleu) : 99

Note du jeu (sur cette partie) : 12 / 20


Durée de la partie : 45 minutes

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Repost 0
Published by Ludo le gars - dans En direct des parties
commenter cet article
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 09:05

Deuxième jour consécutif avec Mélody à la maison, rejointe aujourd'hui par Maxime, un autre camarade de Tristan. Du coup, nous jouons à deux jeux lors de cette sympathique journée, à savoir Ave Cesar, un jeu qui ne pouvait que faire un tabac auprès de ces gones qui aiment bien chicaner les autres, et Deluxe Camping, sur l'insistance conjointe de Tristan et de Mélody de refaire une partie après celle mémorable de la veille. Je précise, avant même qu'on attaque, qu'il est hors de question qu'ils y jouent de la même manière...

 

AVE CESAR :


  Ave Cesar, c'est le fameux jeu de course de chars à la Rome Antique, dans lequel il faut faire les pires crasses à ses adversaires, en les empêchant de doubler si possible, en les faisant commettre l'erreur de ne pas passer une seule fois devant Cesar et en leur faisant perdre un maximum de points en prenant les virages par le grand côté...      


  Le plateau est installé, côté 3/4 joueurs plutôt, et nous partons pour 3 tours de pistes bleues, avec Tristan en noir, Maxime en rouge, Mélody en bleu et moi-même en vert...



  Fin du premier tour, avec Tristan déjà bien posté en première place, sur une case bloquante, et Mélody, en arrière course, déjà ;-)     


  Le jeu est très plaisant et jouer dehors est un vrai plaisir...   


  Maxime s'apprête à jouer une de ses 3 cartes alors que Tristan caracole en tête et qu'il est déjà passé devant Cesar...   


    Mélody, dégoûtée, se retrouve contrainte de ne pas pouvoir s'arrêter devant cesar au 2ème tour, le dernier autorisé ! Du coup, elle est d'ores et déjà disqualifiée, mais finira la partie en essayant de ne pas terminer dernière...   


  Tristan arrive en premier, lui qui aura été en tête tout le temps et qui aura bénéficié de trois cartes 6 simultanées, au tour 2, et qui termine avec sa seule carte en main : un 6 ! 


  Le reste des chars arrive à son tour et on voit que Mélody a réussi à doubler Maxime sur le fil, pour l'honneur bien sûr puisque Cesar avait d'autres projets pour elle...

Bilan synthétique :

On a aimé
- Le fun du jeu, lequel n'a pas vieilli d'un iota !
- Les coups bas que l'on peut réserver à ses adversaires, sans vraiment pouvoir se liguer contre un seul...

On a moins aimé
- Le manque de challenge, à part ne pas finir dernier, pour le joueur qui n'est pas passé devant Cesar...

Scores de la partie :

Tristan (noir) : 1er
Maxime (rouge) : 4ème
Mélody (bleu) : 3ème, mais disqualifiée
Ludo le gars (vert) : 2ème

Note du jeu (sur cette partie) : 16 / 20


Durée de la partie : 45 minutes

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DELUXE CAMPING :


  Nous retournons au camping, mais à 4 joueurs cette fois, avec deux caravanes chacun, les blanches pour Tristan, les bleues pour Maxime, les rouges pour Mélody et les jaunes pour moi...     


  La mise en place a eu lieu et la partie va se dérouler de manière carrément plus sérieuse, limite prise de tête parfois, que la veille au soir. Pour un bien ? Je n'en suis pas sûr car on rigole moins, il faut bien le reconnaître...



  Le casse-pied n'arrête pas de se promener, à la recherche d'une parcelle accueillante...       


  La bagarre fait rage près de la piscine entre Mélody et moi, mais elle sait que si elle commence à mettre une barrière entre la piscine et moi, je lui en fermerai immédiatement et définitivement l'accès. Du coup, c'est un status quo là-haut... 


  Il y a encore pas mal de barrières à placer et la partie est loin d'être jouée...   


  Cette fois, c'est terminée, et on va pouvoir compter les points...   

Bilan synthétique :

On a aimé
- Les très nombreuses possibilités offertes par ce jeu de découpage de terrain,
- Les diverses manières d'y jouer : en faisant n'importe quoi comme hier ou beaucoup plus sérieusement comme aujourd'hui...

On a moins aimé
- Le manque de fun cet après-midi, dommage...

Scores de la partie :

Tristan (blanc) : 26
Maxime (bleu) : 18
Mélody (rouge) : 12
Ludo le gars (jaune) : 26

Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20


Durée de la partie : 30 minutes

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Repost 0
Published by Ludo le gars - dans En direct des parties
commenter cet article
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 09:40

Les vacances se poursuivent avec la venue à la maison de Mélody, laquelle avait découvert les jeux modernes lors de notre grand week-end en gîte de début juillet. Nous faisons deux parties ce soir, la première sur Deluxe Camping (il faut dire que Tristan et elle allaient camper dans la foulée dans le jardin) et la deuxième sur Hanabi, un jeu de saison comme on dit...

DELUXE CAMPING :

 


  J'adore ce jeu de découpage de terrain dans le but de s'octroyer les meilleures parcelles (avec piscine ou glacier) tout en laissant des misères aux autres, dont le casse-pied. Nous y jouons à 3 ce soir et la partie démarre rapidement après que j'ai expliqué la règle. A noter que j'ai, dès l'entame, l'impression que cette partie sera tout à fait particulière...        


  Tristan a placé son bungalow et ses caravanes jaunes, Mélody ses éléments rouges et moi-même mes blancs. Petite erreur de notre part : nous n'avons placé que 3 caravanes chacun au lieu de 4. Ca va être tendu quand même et, comme vous n'allez pas tarder à vous rendre compte, je n'aurai strictement aucune possibilité de l'emporter...



  Le système de jeu plaît beaucoup à Mélody, mais surtout, ce qui lui plaît, c'est de comploter avec Tristan pour me mettre hors jeu le plus rapidement possible ! Et là, je couine...      


  Voilà comment on se fait bêtement enfermer une caravane, lorsque les deux autres joueurs se liguent contre le 3ème et l'assument parfaitement...   


  A ce rythme, je vais rapidement être totalement dans les choux, alors que Tristan fait les affaires de Mélody en jouant pour elle...    


  Mélody va avoir la piscine pour elle, mais cela ne gêne pas Tristan, le croirez-vous ? Ce qui est hallucinant, c'est qu'ils me disent, tous les deux, qu'après m'avoir bien mis out ils verront bien lequel des deux gagne !!!   


  Longue agonie pour moi qui ne peut rien faire de rien du tout...      


  Et ça complote encore, alors que j'ai le sourire, forcé certes, en espérant toujours qu'ils prendront conscience que la partie ne "peut" pas se dérouler ainsi...


  Bon, je fais comme je peux, mais on ne peut même pas dire que je limite la casse...     


  Voilà, j'ai toutes mes caravanes bloquées et je n'ai plus grand chose à faire...     


  Au moins, Mélody est punie en récoltant le casse-pied dans son grand terrain...    


  Fin de partie avec une courte victoire (miraculeuse en plus) de Tristan sur Mélody, alors que je suis à plus de 20 points... 

Bilan synthétique :

On a aimé
- Le découpage progressif du terrain, avec des barrières qui servent dans les deux sens : se protéger et délimiter le terrain des autres,
- La simplicité de la règle et ses grandes possibilités tactiques, si l'on ne joue pas à la parisienne...

On a moins aimé
- Le jeu de ligue de joueurs qui peut se dérouler avec Deluxe Camping à un niveau que je n'avais jamais vu ! Totalement inintéressant pour le joueur victime...

Scores de la partie :

Tristan (blanc) : 36
Mélody (rouge) : 35
Ludo le gars (jaune) : 12

Note du jeu (sur cette partie) : 16 / 20


Durée de la partie : 30 minutes

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

HANABI :

 

 

  Histoire de ne pas rester sur cette impression frustrante de la partie précédente, nous enchaînons par une partie d'un jeu coopératif, au moins là ce sera normal de jouer ensemble :-)))     
 


  C'est la première fois que Tristan et moi y jouons à plus de deux, et une fois expliquées les règles, la partie se déroule sérieusement, sans que l'on triche trop souvent (une fois ou deux, seulement, un pincement de lèvre ou une exclamation ont donné une information prohibée)...



  Comme lors de nos parties à deux, Tristan aime bien me signaler quand j'ai des cartes 5 en main...     


  Suite à mon info qu'elle avait deux cartes 2, et qu'une seule était posable sur la table, Mélody joue la première(la 2 rouge ci-dessus), puis défaussera brillamment la seconde (un autre 2 rouge). Bien joué : elle avait compris que ce devait être les mêmes cartes !    


  Les feux d'artifice progressent, mais la tension vient de la taille de plus en plus réduite de la pioche, laquelle s'épuise trop rapidement par rapport à l'avancée de nos feux. La faute à des défausses, pourtant moins nombreuses, mais qui génèrent de moins en moins de cartes disponibles...      


  Fin de partie, gagnée notons-le, c'est bien, avec nos trois mains de cartes étalées devant nous. Je crois que Mélody a encore bien aimé ce nouveau jeu, va-t-elle devenir une grande adepte du jeu moderne ?     

Bilan synthétique :

On a aimé
  - La difficulté pour donner la meilleure information, laquelle pourra être exploitée plus d'une fois,
- La difficulté pour ne pas trop défausser de cartes, mais c'est lié au point précédent,
- La très bonne jouabilité, à 3 comme à 2 joueurs, à plus je ne sais pas.

 

On a moins aimé
  - Le côté "réussite" du jeu, peut-être, puisque l'on doit faire avec les mains de cartes de chaque joueur pour poser des cartes, mais si on n'a pas les "bonnes cartes", comment pourrait-on gagner ? Une impression du genre, quoi...

 

 

Scores de la partie :

    

 

  Rouge Bleu Noir Jaune Vert Total
Tristan + Mélody + Ludo le gars 5 3 3 2 5 18

 

Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20


Durée de la partie : 45 minutes

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Repost 0
Published by Ludo le gars - dans En direct des parties
commenter cet article
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 22:00

Et encore un jeu de Stefan Feld joué aujourd'hui ! Encore un ! Et c'est au tour de Im Jahr des Drachen, l'Année du Dragon en français, qui sort sur la table, un jeu auquel Maitena n'avait pas encore joué. A noter que nous ne jouons que tous les deux, sans Tristan, lequel passe une journée à la ferme et n'est donc pas avec nous !

IM JAHR DES DRACHEN :

 

  L'Année du Dragon, un peu comme Notre Dame, est excellent dans son système de parer au mieux aux calamités qui nous tombent dessus...    
 


Nous démarrerons par deux événements tranquilles, puis il faudra payer le tribut à l'empereur, survivre aux maladies, faire des feux d'artifices, se nourrir malgré la sécheresse, payer à nouveau un tribut à l'empereur, affronter les mongols, survivre à la sécheresse, puis aux maladies, puis refaire des feux d'artifice avant d'affronter une dernière fois les mongols. Ouf...



  En fin de premier tour, on voit que j'ai réussi à reprendre la précieuse place de premier joueur à ma fille, mais c'était juste !     


  Maitena m'épate par sa capacité à anticiper : elle a déjà déjà deux feux d'artifices près d'elle et a engagé le vieux médecin, en plus du jeune qu'elle a pris au départ, ce qui l'imunise contre les décès par maladies...    


  Mon domaine me convient bien : j'ai pas mal d'argent et tiendra, à un personnage près, contre les maladies. A noter qu'avec le vieil artificier que je viens de prendre, je vais passer premier juste avant l'événement en question...       


Evidemment, j'opte pour le riz au moment où cela s'impose, après avoir embauché deux récolteurs de riz. Du coup, j'empoche 3 riz et contrains ma fille à payer 3 pièces pour en produire aussi. C'est le début de la fin pour elle, qui vient de licencier son collecteur d'impôt, pensant avoir assez d'argent...     


  Avec 3 palais, tous nourris en riz, un vieux combattant et un privilège d'un PV, je me sens armé pour mener une belle partie à présent...



  Nous en sommes à mi-partie et j'ai pris une bonne avance (13 points) sur ma fille, laquelle subit de plus en plus les événements, manquant cruellement d'argent et, surtout, de places dans ses palais (elle aurait besoin d'un maçon qu'elle ne joue pas pour ne pas prendre du retard sur la piste des personnages et me laisser premier)... 


  Là, je teste et je m'amuse : je joue la tuile de combattant, laquelle me fait avancer de 3 cases sur la piste des personnages, me mettant quasiment à l'abri d'un retour de Maitena sur cette piste. De plus, étant à court d'argent, elle aura du mal à payer pour faire l'action de son choix...     


  Deuxième sécheresse et deuxième alimentation complète pour moi. A noter que, en prenant cette action, j'empêche Maitena de le faire, elle qui n'a pas les 3 yuans requis. Du coup, elle manque de deux riz (il lui en restait un acquis plus tôt) et elle va perdre deux personnages...      


  Là, ça couine chez ma fille...



  Maitena essaie de finir au mieux mais la partie est très difficile pour elle...     


  Le domaine de Maitena une fois la partie achevée...   


  Le mien...     


  Et le plateau, une fois la partie terminée, avec une Maitena qui est remontée un peu en utilisant le pouvoir du personnage du Savant (livre) que nous voyons trop rarement à l'oeuvre. Est-ce que, joué plus tôt, celui-ci peut mener à la victoire ?

Bilan synthétique :

On a aimé
- Le côté implacable du jeu, qui ne pardonne rien, même si ça peut très frustrant pour le débutant (je le conçois),
- L'ordre aléatoire des événements, obligeant à s'adapter à chaque partie,
- La puissance de certains personnages, comme le maçon ou le collecteur d'impôts, et il ne faut pas les négliger (je m'en suis clairement rendu compte ce soir),
- La très bonne jouabilité à deux joueurs, c'est un régal !

 

On a moins aimé
- Le côté un peu win to win quand même, car quand on commence à perdre ses personnages, on a du mal à revenir..

 

 

Scores de la partie :

    

 

  Piste Personnages Moines Yuans Total
Maitena (bleu) 61 8 0 0 69
Ludo le gars (vert)
75 22 3 3 103

 

Note du jeu (sur cette partie) : 17 / 20


Durée de la partie : 1 heure

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Repost 0
Published by Ludo le gars - dans En direct des parties
commenter cet article
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 10:20

Deux parties aujourd'hui, en commençant par le Spiel des Jahres 2013, Hanabi, qu'on voulait revoir tout de suite, puis en soirée une partie du très très bon Bora Bora de Stefan Feld, un jeu dont je ne me lasse pas et que nous faison découvrir à Yohel...

 

HANABI :

 

Ludo le gars, 8h30. Ca c'était avant...        
 


Ludo le gars, 11h30. Ca c'est après ! Et maintenant donc...



  Super sympa cette tenue de main de cartes à l'envers, à destination de son partenaire (et oui, ne parlons pas d'adversaire puisque le jeu est coopératif)...   


  Nous démarrons nettement mieux que la veille, avec 3 feux d'artifice entamés, dont le noir jusqu'à la valeur 3, sans aucun jeton rouge empoché...    


  Comment interpréter l'information reçue ? Parfois, on tente d'en donner une en deux tours de suite, mais ça ne se passe pas comme ça, car on peut avoir envie de jouer ou défausser tout de suite une carte. Et là, ça provoque des petits soucis... 


  Nos feux d'artifices sont bel et bien lancés, sans erreur pour le moment, ce qui me fait dire qu'on devrait aller loin ce soir, voire terminer les 5 feux à niveau 5 !    


  Plus que 2 feux à faire grimper au niveau 5 et on aura réussi au niveau excellence. Mais, en fait, nous n'y arriverons pas, la faute à un mauvais timing concernant les cartes défaussées. En effet, à force de défausser, par sécurité, on épuise la pioche, et c'est là une des conditions de fin de partie, malheureusement...   


  Au final, nous terminons avec un joli score de 19 mais nous ne réussissons pas à terminer les 5 feux d'artifices. Ca me paraît hyper dur de gérer la défausse de cartes, en limitant celles qu'on écarte, mais c'est bien ce qui devrait faire que le jeu ressortira d'autres fois...   

Bilan synthétique :

On a aimé
- La tenue de sa main de cartes à destination des autres joueurs,
- La gestion à trouver pour limiter les défausses de cartes (je ne l'ai pas encore !).

 

On a moins aimé
- Le look des cartes de cette version, par rapport au fond bleu pétrole des cartes Abacus ou Cocktail Games...

 

 

Scores de la partie :

    

 

  Rouge Bleu Noir Jaune Vert Total
Tristan + Ludo le gars 5 3 5 1 5 19

 

Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20


Durée de la partie : 30 minutes

 

 

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

BORA BORA : 

 

  Le meilleur gros jeu 2013 pour le moment pour moi, avec Tzolk'in qui le talonne...        
 


  Le plateau a été mis en place et chacun a mis une hutte sur une zone de plateau où figure un poisson de valeur 1...



  Mes 3 objectifs initiaux sont un peu contre nature pour moi : avoir un homme et une femme, OK, avoir 3 bois (argh... j'aime bien construire plutôt que garder du bois), et avoir deux hommes ou femmes ramasseurs de coquillages. Bon, je décide de réussir tout de suite celui des 3 bois, afin de construire dans la foulée et scorer rapidement 10PV par construction...      


  Les dés de chacun ont été joués pour le premier tour, avec un assistant de 6 pour moi (prise de 2 bois grâce à lui), un homme de valeur 1 (pour recruter une femme) et une exploration de valeur 4. Finalement, je vais réussir sans problème mon objectif de 3 bois !    


  Vue du plateau en fin de premier tour, avec un bijou acheté par Tristan et un par moi, Yohel laissant déjà tombe le bonus lié...    


  Mon plateau individuel, avant que je construise par deux fois pour scorer 20PV lors du deuxième tour...     


  Finalement, ça se passe plutôt bien pour moi...      


  Voici les dés posés par chacun lors du tour 2...


  Et le plateau au moment d'attaquer le 3ème tour...     


  Yohel se casse deux ou trois neurones en essayant d'anticiper à mort...     


  Comme le prouve cette photo, je me focalise sur la construction dans le temple, en réussissant d'abord un objectif lié aux matériaux (bois en premier, pierre dans pas longtemps). Ca marche bien c'te combo...    


  Bon, on ne peut pas jouer partout et, clairement, j'ai n"gligé les prêtres ce soir, ce qui n'est le cas ni de Tristan (noir) ni de Yohel (ouge). Mais mon petit doigt me dit déjà que ça va changer...    


  Les dés joués par chacun lors de ce 3ème tour, avec une soif d'exploration pour moi et de grosses demandes générales auprès de l'assistant (4 dés sur les 9 posés !)...  


  Le plateau en fin de 3ème tour, donc à mi-partie, avec Yohel et moi-même installés en tête de la piste des PV (42 points), devant Tristan avec 31 PV...   


  Les dés positionnés lors du 4ème tour laissent apparaître que l'assistant nous séduit toujours autant et que je commence à aller investir les prêtres (mon 1, en fait, c'est un 6)...     


  Tristan décale une hutte vers la dernière case en utilisant le pouvoir de l'assistant...   


  Le 4ème tour est terminé et nous allons attaquer le 5ème et avant-dernier...     


  La partie est hyper prenante et Yohel prend clairement son pied...     


  Les dés tels que joués lors de ce 5ème tour, avec un dé de Tristan absent car placé sur la pêche pour 2PV...   


  Nous activons chacun un type d'homme et un type de femme puis nous allons passer à l'ordre du tour, aux prêtres, aux bijoux et aux objectifs...   


  Le 6ème tour va pouvoir démarrer, alors que les scores se sont étalés : j'ai 87 PV, contre 78 à Yohel et 72 à Tristan. A noter, quand même, que je suis carrément très bien placé sur les îles avec 6 huttes posées, contre 3 à Yohel et 2 à Tristan...  


  Sixième et dernier placement de nos dés, avec encore une fois un assistant surdemandé. Pas neutre, non plus, mon deuxième prêtre posé : j'en deviens le joueur majoritaire !   


  La partie est terminée et il ne reste plus qu'à scorer les trois derniers objectifs, les dieux, les poissons, les bijoux et les tuiles bonus...    


  Le plateau de Yohel met en évidence qu'il a réussi deux bonus (objectifs dans quelques secondes + zone de construction remplie). C'est bien pourune première partie, mais ce ne sera pas suffisant...   


  Le plateau de Tristan, avec un seul bonus obtenu, celui des bijoux. Je suis sûr qu'il pouvait mieux faire, mon gone, mais à ses dires la partie ne s'est pas déroulée comme il l'avait prévue...   


    Mon plateau avec 4 bonus de réussis (zone de construction, éléments de construction, bijoux et objectifs). Je suis super content de ce total et je me demande si on peut faire beaucoup mieux : comment valider, en plus, le placement de toutes les huttes + tuiles hommes et femmes ? Je suis preneur d'idées stratégiques...         

Bilan synthétique :

On a aimé
  - Les multiples manières de faire, sans avoir l'impression de subir les résultats des dés. J'adore...
- Le look coloré des composants, même si on ne sent pas trop transporté dans les îles...

 

On a moins aimé
  - Les douloureuses collisions neuronales, pour certains, alors que je ne ressens jamais ça sur ce jeu. Je dois avoir l'esprit feldien ;-)

 

Scores de la partie :

    

 

  Piste Tâches Dieux Poissons Bijoux Bonus Total
Yohel (rouge) 96 4+6+4 0 19 9 6+6 150
Tristan (noir) 96 4+6 2 0 32 6 146
Ludo le gars (vert) 103 6+6+6 2 12 28 6+6+6+6 187

 

Note du jeu (sur cette partie) : 18 / 20


Durée de la partie : 2 heures 30 minutes

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Repost 0
Published by Ludo le gars - dans En direct des parties
commenter cet article
27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 12:00

Même si nous n'avons pas joué à de jeux de Stefan Feld hier et avant-hier, nous reprenons le cours de notre défi ludique ce soir, en ressortant le moins joué chez nous Die Burgen von Burgund, un très bon jeu mais un poil trop alambiqué par rapport aux autres jeux de ce génial auteur...
Et puis, après le repas, Tristan et moi nous lançons dans la découverte du Spiel des Jahres 2013, à savoir Hanabi d'Antoine Bauza, un jeu deu feux d'artifice bien d'actualité..

 

DIE BURGEN VON BURGUND : 

 

  Les Châteaux de Bourgogne, en français dans le texte, est un jeu de gestion du hasard lié aux dés que l'on lance à chaque tour, avec des modificateurs à utiliser, des actions associées aux valeurs des dés et des PV à engranger en fonction des cases remplies sur un plateau personnel...      
 


  Le plateau général en début de première manche, sur les 5 que comportera la partie. Maitena, en tant que première joueuse avec son marqueur bleu, est au sommet de la pile sur la piste des bateaux, suivie de votre serviteur (vert) et Tristan (noir)...



  Pour cette partie, qui n'est pas notre première partie, je suggère à Tristan et à Maitena de prendre la face qu'il souhaite parmi les deux proposées sur leur plateau individuel. De mon côté, j'opte pour la face non standard, histoire de voir le jeu se dérouler de manière un peu différente peut-être. A noter que mon château de départ est forcément excentré (je l'ai mis en bas à gauche, pensant compléter rapidement les districts de deux cases environnants)...       


  Au premier tour de la première manche, j'ai utilisé les deux actions associées à mes dés pour prendre une mine et un bâtiment. La seule mine disponible me garantira un revenu d'une pépite par tour une fois placée, ça c'est cool. Le bâtiment, quant à lui, me permettra de valider une autre tuile de mon étalage lorsque je l'ajouterai à mon plateau. C'est fort également...    


  Ca y est la partie a vraiment démarré et, comme toujours avec ce jeu, on a la fausse impression que ça va vite, puisque nous en sommes déjà au 3ème tour de la première manche. En fait, plus ça va, plus on cogite, puisqu'il faut faire ses actions dans l'ordre pour en réaliser un maximum grâce aux pouvoirs de certaines tuiles...    


  Fin de première manche. Voici à quoi ressemble mon plateau individuel : 5 tuiles placées et 1 en attente dans ma réserve. Je n'ai complété qu'un district (celui des deux bâtiments) et je n'ai pas encore essayé de remplir l'incroyable district de 8 bâtiments (un de chaque type !) qui s'offre à moi sur mon plateau...     


  La deuxième manche vient d'être mise en place...    


  Fin de deuxième manche, avec 11 cases remplies au total et déjà 2 bâtiments dans la fameuse zone de 8 cases si lucrative si je la complète (36PV de bonus pour les 8 cases)...


  La troisième manche vient d'être installée et Maitena est bien ancrée dans sa position de première joueuse (deux cases d'avance sur moi sur la piste des bateaux et trois sur Tristan)...   


  Tristan se tâte sur ses choix d'actions. Il faut dire que le jeu renferme des dizaines de possibilités de combinaisons et d'ajustements, ce qui laisse à peu près tout de possible à chaque fois, pour peu d'être attentif...   


  Fin de troisième manche, avec à présent 17 cases remplies dont 4 dans la zone de 8 bâtiments. Vais-je réussir lors de mes 10 derniers tours, à collecter puis valider les 4 bâtiments qui me manquent ?    


  Nous venons d'installer les éléments pour la quatrième manche et je commence à fortement douter de réussir mon grand district : c'est quand même presque impossible de collecter un bâtiment de chaque type, surtout si tard dans la partie...   


  Fin de la quatrième manche, avec 25 cases remplies dont 6 sur 8 dans la fameuse grande zone. Il me manque la Tour de guet et le Marché. Si les deux arrivent à l'étalage, je pourrai peut-être les prendre, mais enore faudrait-il que mes gones me laissent faire... Au niveau des scores, c'est hyper serré : 131 pour Maitena, 125 pour moi et 124 pour Tristan...    


 Malheureusement, la pioche de tuiles ne m'est pas favorable : seul le Marché sort, pas de Tour de guet ! Tous ces efforts pour rien, ça déprime... Mais, regarde mieux mon Ludo, que vois-tu ? Oui, une miraculeuse tuile de connaissance jaune qui autorise son propriétaire à placer des bâtiments identiques dans ses districts !!! Maitena va-t-elle me la laisser (je suis deuxième joueur) ?     


  Yes, yes, yes, je parviens à prendre cette tuile de connaissance si importante pour moi et je devrais donc parvenir à remplir ma grande zone. Quant à Tristan, et surtout Maitena, cette cinquième manche est un peu blasante puisqu'ils ne parviennent pas à enregistrer beaucoup de PV, sans savoir trop quelles actions effectuer...   


  The score de la partie : je pose mes deux derniers bâtiments dans ma zone de 8, ainsi qu'un château en haut à droite. Bilan, avec les districts complétés et les tuiles bonus empochées, je marque 50 PV sur ce tour !    


  La partie est terminée, voici la configuration finale du plateau, juste avant nos ultimes décomptes de points...   


  Le plateau de Tristan, avec 27 cases de remplies sur les 36 de son plateau. Pas mal du tout...   


  Maitena, de son côté, en a complété 25 sur les 36, mais elle aura joué de manière trop ciblée (bateaux et bâtiments) pour réussir à engendrer un maximum de points aux moments opportuns...       


  Mon plateau renferme 30 cases remplies sur les 36 en tout, dont les fameuses 8 cases visées. Certes, j'ai eu pas mal de chance d'y parvenir, et j'ai négligé les pâturages ce soir. On ne peut pas tout faire dans ce jeu et il faut prendre des risques...       

Bilan synthétique :

On a aimé
- La fluidité du jeu, avec seulement deux actions par tour plus une optionnelle,
- L'élégance de l'utilisation des dés et les mille manières de s'en sortir quel que soit le tirage,
- Le côté challenge d'essayer de remplir au maximum son plateau individuel...

 

On a moins aimé
- L'aspect un peu prise de tête du jeu si on veut optimiser : l'ordre de ses actions et, parfois, le fait de prendre un château par exemple, ou un bâtiment, permet d'arriver à la même chose en gagnant une action ! Trop alambiqué quand même pour un Feld...

 

Scores de la partie :

    

 

  Piste Marchandises Pépites Ouvriers Tuiles jaunes Total
Tristan (noir) 158 1 6 0 20 187
Maitena (bleu) 155 0 1 1 8 165
Ludo le gars (vert) 191 3 5 0 20 219

 

Note du jeu (sur cette partie) : 17 / 20


Durée de la partie : 2 heures 30 minutes

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

HANABI :

 

  Bien qu'étant à la maison depuis sa sortie, Hanabi, sorti chez les XII Singes à l'époque, n'avait pas encore été joué. Il aura fallu que le Spiel des Jahres lui tombe dessus, et sur celles réjouies de l'auteur et des éditeurs (j'imagine la joie de Franck Plasse par exemple...), pour que je le découvre ce soir...    
 


  C'est un jeu coopératif très original, une sorte de jeu de déduction et de mémoire, où la logique de recoupement des informations sera fondamentale. Chaque joueur dispose d'une main de 5 cartes, celles-ci étant de 5 couleurs différentes, de valeur 1 à 5 (trois de 1, deux de 2, 3 et 4, une de 5). Ce qui est fort, c'est qu'on voit la main des autres mais jamais la sienne...



  Le but du jeu est de réussir des feux d'artifices, c'est-à-dire de jouer des séries de cartes, couleur par couleur, en démarrant au 1 et en allant le plus haut possible (donc le 5). A son tour, on doit choisir une action parmi 3 : donner une information à un autre joueur (perte d'un jeton bleu), jouer une de ses cartes sur la table ou défausser une de ses cartes (gain d'un jeton bleu)... Ici, on voit que nous avons entamé un feu d'artifice rouge, un bleu et un noir, chacun de valeur 1...    


  Donner une information à un joueur est l'action la plus intéressante à mettre en oeuvre car elle nécessite de bien réfléchir à ce qui est le plus pertinent, sachant qu'on ne donne qu'une seule information soit sur la couleur soit sur la valeur, et cette information doit être totale. Exemple : on peut dire "tu as deux cartes vertes, là et là" ou bien "tu as trois cartes 2 là, là et là". Et il faut toujours avoir en tête que ce qu'on va dire aux autres va induire leurs coups prochains de pose de cartes. Et mieux vaut ne pas faire d'erreur, car sinon on prend un jeton rouge et, au bout de trois jetons rouges, on a perdu !     


  Alors que nous avons beaucoup craint de perdre la partie, puisque nous avions récupéré très rapidement deux jetons rouges, nous réussissons finalement à nous en sortir, avec le score de 17 (total des valeurs des cartes jouées), ce qui correspond, d'après la règle, à une "prestation excellente ravissant la foule". Sur la photo ci-dessus, on voit que nos deux mains de cartes étalées auraient pu nous permettre d'aller plus haut, enfin un peu...

Bilan synthétique :

On a aimé
- La très grande originalité du jeu, avec la main de cartes visible par les autres joueurs et l'information unique à donner,
- Le système de prise et défausse des jetons, générant un jeu dynamique et où il faut trouver un bon compromis,
- Les cartes excédentaires, sauf les 5, permettant de nous en sortir même en défaussant au hasard ou presque,
- Le jeu qui devient de plus en plus facile au fur et à mesure que la partie progresse,
- L'impression, effectivement, que le jury du Spiel des Jahres ne s'est pas trompé en primant ce jeu : original, très interactif et addictif. Bravo !!!

 

On a moins aimé
- La prise de tête du jeu, qui ne se joue pas en dillettante, au contraire de ce que le thème et le matériel auraient pu laisser penser...

 

 

Scores de la partie :

    

 

  Rouge Bleu Noir Jaune Vert Total
Tristan + Ludo le gars 5 5 1 5 1 17

 

Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20


Durée de la partie : 45 minutes

 

 

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Repost 0
Published by Ludo le gars - dans En direct des parties
commenter cet article
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 10:10

Parmi les jeux de Stefan Feld, certains n'ont pas été beaucoup joués à la maison. D'abord, il y a Luna. Celui-là, disons-le clairement, je ne parviens pas à comprendre comment il fonctionne. Je devrais peut-être l'essayer en solo, puisque la règle en propose une version. Et puis, sinon, il y a Roma. Celui-là, je n'en suis pas vraiment fan. Enfin, il y a Notre Dame, et pour le coup c'est carrément plus étonnant. En effet, à chaque fois qu'on y joue, on le trouve super bien foutu, bien tendu et court. C'est donc ce dernier qui sort sur notre table ludique feldienne du jour...

 

NOTRE DAME : 

 

  Magnifique, somptueuse boîte, pour un jeu qui se situe au Moyen-Âge à Paris, pendant l'épidémie de peste qui a ravagé tant de villes. Il faudra se battre contre le niveau de rats, tout en acquérant du prestige dans la ville. Se battre contre le jeu : un mécanisme que l'auteur réemploiera dans L'année du dragon, un autre grand succès de Stefan Feld...      
 


    Nous jouons à trois, Tristan avec les éléments jaunes, Maitena les bleus et moi-même les verts. Il y aura 3 manches de 3 tours chacune, avec un très sympathique draft pour entamer. Ici, j'ai 3 cartes sur les 9 de ma pioche, je vais en garder 1 et donner les 2 autres à Tristan, récupérer les 2 de Maitena pour n'en garder qu'une et enfin ajouter à ma main la 3ème de carte de Tristan. Dans la foulée, on n'en jouera que 2 sur les 3 de sa main. Et à 3 joueurs, ce qui est très bien, c'est que chacun a une carte de chaque joueur en main...



  Voici donc mes 3 cartes, finalement, pour le premier tour. Les deux de gauche me permettront de mettre chacune un cube à l'hôpital (fondamental pour bien contenir le niveau de rats), la troisième me rapportant 1 pièce et potentiellement d'autres si je continue d'alimenter la banque...     



  Le système de jeu, bien retors, provoque des moments de réflexion intéressants et jamais prise de tête (l'une des marques de Feld selon moi). Mes deux enfants se font plaisir, tout de suite, et je pense qu'on n'a pas fini de se faire du Feld ces jours-ci...     


  Une fois deux cartes sur les trois jouées, on peut s'octroyer le pouvoir d'un personnage moyennant la défausse d'une pièce. Ca aussi, c'est bien tendu, car on a impérieusement besoin de cette liquidité si difficile à avoir à chaque tour et, de plus, on aimerait utiliser le pouvoir de plusieurs personnages, ce qui est interdit. A noter que l'ordre de sortie des personnages, semi-imposé, génère lui aussi des parties forcément différentes...   


  Vue du plateau une fois le premier tour achevé, avec un cube au parc et un autre sur la calèche pour Tristan, un cube à l'auberge et un autre à l'hôtel pour Maitena, et deux cubes à l'hôpital pour moi. A noter que nous commettrons l'erreur la plus classique probablement et la plus préjudiciable à la tension du jeu : à chaque placement de cubes à l'hôpital on a fait reculer le marqueur de rats d'autant que de cubes placés, alors que ça doit être d'une seule case quel que soit le nombre de cubes ! Arghhh...     


  Après 3 tours, on va décompter les cubes posés sur la cathédrale. Comme je suis tout seul à m'y être placé, avec un cube, les 8PV sont divisés en 1 et donc me reviennent en intégralité Ca, c'est bon pour le prestige...     


  Tristan fait couiner Maitena en utilisant toutes les cartes de calèches qui transitent par ses mains. Il prend une confortable avance au score, probablement (jetons cachés), mais il néglige trop la peste + la production de cubes + la cathédrale, à mon avis, pour mener sa barque jusqu'au bout et gagner...


  Nouveau placement d'un cube pour moi à la cathdérale et utilisation d'un assistant pour améliorer mon hôpital...     


  Pendant ce temps, Tristan va ressentir les premiers effets de la peste : perte de 2PV + d'un cube + maintien de son niveau de rats à 9. Autrement dit, le prochain tour risque aussi d'être bien tendu pour lui ...   


  Voilà les 3 personnages proposés pour ce tour, avec le mendiant. Si je vous dis que ce personnage est fait pour moi, qu'en dites-vous ?    


  Après avoir abaissé mon niveau de rats à 0 (grâce à notre erreur de règle, rappelons-le), j'empoche pas moins de 9PV grace à ce divin mendiant...    


  Fin de deuxième manche et je n'en reviens pas d'être encore tout seul, avec un seul cube, à Notre Dame. Je prends encore 8PV et commence à penser que mes enfants font une sacrée erreur de me laisser me gaver comme ça...        


  Pour attaquer les 3 derniers tours, je me suis blindé en cubes et en pièces, ça devrait donc être assez tranquillou... 


  Maitena chicane son frère sur les calèches à présent mais a moins de chance que lui dans les jetons obtenus : deux fois le 1PV + 1 cube !    


  On va décompter la cathédrale, avec Tristan qui est venu se mêler à la lutte et il valait mieux je pense. Bilan : 4PV chacun...     


  Le plateau une fois la partie terminée, alors que Tristan totalise 4 cubes (ou assistant) sur sa zone de plateau, contre 9 à Maitena et 12 pour moi...          


  Mon butin de prestige acquis tout au long de la partie me paraît relativement correct : 63 PV en tout !   

Bilan synthétique :

On a aimé
- La rapidité de la partie, pour un jeu finalement très compact en terme de plaisirs et de réflexions : superbe condensé à revoir rapidement,
- La montée en puissance de la peste, laquelle stresse bien les joueurs,
- Les cartes de personnages, variées, avec un ordre de sortie semi-aléatoire,
- Les diverses manières de poser ses cubes dans sa zone de plateau, sachant qu'on ne peut clairement pas se battre sur tous les fronts et qu'il faut faire des choix...

 

On a moins aimé
- Avoir commis une impardonnable erreur de règle à l'hôpital...

 

Scores de la partie :

Tristan (jaune) : 39
Maitena (bleu) : 31

Ludo le gars (vert) : 63

 

Note du jeu (sur cette partie) : 17/ 20


Durée de la partie : 1 heure

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Repost 0
Published by Ludo le gars - dans En direct des parties
commenter cet article